logo

Quel coût, quel prix pour quel photographe ?

Le travail d’un photographe professionnel (j’insiste sur ce mot ^^) : explications des prix, à toi, futur(e) marié(e).

Mariage 23/01/2016Tu te maries cette année ? Alors félicitations à toi et ta moitié(e) !
Bienvenue dans le monde des préparatifs de l’un des plus beaux jours de ta vie !
Tu vas sûrement faire le tour des salons du mariage de ta région, à la recherche de ton futur traiteur, de ta robe de mariée, de ton costume, de l’animateur de ta soirée…. et de ton futur photographe (soit Seb, dans le meilleur des mondes), le tout à un prix accessible !

Le mariage, on en rêve. Toi future mariée, tu pensais déjà à ce jour féérique quand tu jouais encore aux poupées. Tu imaginais tes jolies fleurs, ta robe de princesse, vivre dans un château… Je me trompe ?

Pas sur… Bon ok, le château, on oublie…

Ce jour, TON jour, à toi, futur(e) marié(e), il faut qu’il soit parfait à tes yeux, qu’il soit à ton image (et à la personne qui partage ta vie of course) et que tous les merveilleux moments de ce jour fabuleux soit encrés dans ta mémoire…. mais aussi en image (hééé ouais, fallait que j’y vienne !).

Tu vas rencontrer des tas de professionnels durant les préparatifs de ton mariage. Tu vas leur demander un devis (parce que oui, faut tout de même que la presta rentre dans ton « petit » budget) et là, c’est le drame : « Pourquooooooiiii ????? »

«Il va falloir faire un crédit sur 10 ans pour réaliser le mariage de mes rêves !!!!»

On passe tous par ces moments de doute, on recompte le budget, on fait des concessions… Et on finit par être frustrés parce qu’on se dit que sans ce traiteur, le repas ne fera pas rêver les invités, que sans ce DJ, il n y’aura pas une ambiance et folie et que sans ce photographe, les souvenirs du plus beau jour de notre vie qu’on voudra partager avec nos minis-nous dans 10 ans, ne seront pas exceptionnels…

Parlons donc du photographe, ce photographe dont tu penses qu’il ne se ruine pas, puisqu’il est là, juste pour appuyer sur un bouton…

Alors oui, il y a des écarts de prix entre certains d’entre eux, malgré qu’ils proposent le même service. Et ces écarts de prix sont parfois énormes. Pour les photographes de mariage, c’est comme pour tout, puisque tu as l’entrée de gamme, et le grand luxe… ainsi que d’autres services intermédiaires.

Tout est une question d’envie et de choix. Evidemment, tu peux avoir le porte-monnaie serré et te dire que non, tu ne pourras pas embaucher un professionnel. Dans ce cas-là, tu vas demander à Tonton Robert qui a un super appareil photo, d’immortaliser le plus beau jour de ta vie. Et si ce n’est pas tonton Robert, tu vas préférer peut-être embaucher à petit prix une petite jeune passionnée de photo, (après tout ça lui fait de l’argent de poche…)

Ou alors, tu vas préférer mettre cet argent dans ta décoration de salle, ou dans l’apéritif….

Mais dis-toi bien que tu ne pourras pas exiger les mêmes résultats, sois en conscient(e). Fais tes choix de manière éclairée, pour ne pas avoir de regrets dans 6 mois, lorsque tu regarderas ton album photos.

Alors, voilà, j’ai décidé de te faire passer de l’autre côté de l’objectif, dans les coulisses du métier de photographe, ainsi, tu ne penseras plus (je l’espère) qu’ils sont si chers pour « ce que c’est ».

Revenons à Tonton Robert, qui a un super appareil photo…

Ne crois-tu pas que tonton voudrait participer à la fête ? Puis imagine, si le résultat n’est pas celui espéré, tu vas lui en vouloir… bien qu’il ait un super appareil photo comme tu dis._DSC9574

Eux,photographes professionnels, ont le matériel adéquat, avec des objectifs très sensibles, qui nous permettent de faire de superbes photos dans des lieux sombres, tels que les Eglises, et ceci, sans utiliser le flash qui font des ombres portées disgracieuses.

De plus, Tonton ne maîtrise pas toutes les données techniques liées à la photo : lumière, vitesse, isos…. Et dans un contre-jour il fait comment ? Dommage d’avoir des photos floues pour un réglage mal maîtrisé…

Enfin, ton oncle Robert aura beau avoir lu tout le mode d’emploi de A à Z, de son super reflex de la mort qui tue, il n’aura pas l’expérience d’un photographe professionnel. Parce que eux, photographe professionnel, savent quand appuyer sur le bouton pour immortaliser tel ou tel moment, ils savent quand être en alerte, quand se concentrer sur vous, sur vos invités. Ils sont là pour ça : pour rendre un instant T, le plus réaliste possible en image.

C’est leur métier.

Tu ne vas pas demander à ton boulanger de réparer ta voiture ? Ici c’est pareil…
Parlons maintenant du sujet qui fâche, du sujet qui te fait penser que le photographe va te ruiner jusqu’à la fin de tes jours : les tarifs.
Je vais essayer de te l’expliquer de manière simple, pour qu’à la fin tu te dises que oui, prendre un photographe professionnel c’est un budget, mais que non, ce n’est pas cher pour le résultat que tu vas en tirer.
J’attire ton attention, que là, je te parle de vrais photographes professionnels, c’est-à-dire, que la photo, est un métier qui les fait vivre, un métier qui nécessite (comme dans n’importe quel métier d’ailleurs) des formations professionnelles, et qui surtout leur donne l’envie de bien faire notre travail.

J’en reviens à la petite jeune que tu veux faire travailler au black, qui va te demander 300€ pour la journée et dont tu te dis « c’est bien, ça lui fera de l’argent de poche ».
Oui, cette petite jeune fait partie des amateurs (plus ou moins bons) qui fleurissent dans le milieu depuis quelques temps…. Ils s’improvisent pro parce que c’est trop leur rêve de faire de la photo, mais la qualité de leur travail est incertaine pour ne pas dire quasi inexistante.

Voici donc, le pourquoi du comment du prix d’un photographe :
Avant tout, je te mets tout de suite les choses au clair : NON ce n’est pas un salaire !
C’est une entrée de fonds BRUTE, dont sont déduites les frais suivants (attention la liste est longue) :

-Charges (et pas qu’un peu… Auto-entreprise : 23%, Société : 40 à 65%)
-Assurances (5000€ de matériel, ça s’assure)
-Essence (bin oui, ils utilisent leur propre voiture pour vous suivre durant votre journée)
-Fournitures (cartes de visite, flyers, clés usb…)
-Matériel (appareils photos, objectifs, système d’éclairage…) ainsi que son entretien (nettoyage…)
-Matériel informatique (ordinateur, logiciels destinés au traitement de tes photos)
-Accessoires (quelques soient les séances, ça peut être fun)
-Référencement (oui, se faire connaître dans un annuaire pro, c’est payant)
-Stages
et j’en passe….

ET éventuellement si avec tout ça il en reste un peu, il pourra peut-être s’en tirer un SALAIRE ! (Youpi, danse de la joie).

Un salaire pour des heures de travail visibles (prise de vue) mais aussi invisibles (déplacement, traitement des photos, qui double voire triple les heures de prises de vue, la mise en galerie, le gravage des DVD, la réalisation de vos livres photos…)

D’où seront en plus, déduits tous les frais habituels de Monsieur et Madame Tout Le Monde (impôts, loyers, charges…). Bref, c’est la vie, tout le monde passe par là tous les mois, sauf que, généralement, la saison des mariages arrive à partir de mars pour se terminer en octobre. Donc le salaire touché durant ces 8 mois, doit également nous faire vivre durant la saison « creuse ».

Donc, tu devrais ainsi comprendre, qu’un professionnel ne peut PAS pratiquer des prix tout rikiki comme tu le souhaiterais, non seulement parce qu’il ne s’en sortirait pas, mais aussi parce que s’il a tous ces frais, c’est pour t’assurer une prestation de qualité.

Tous ces logiciels (lightroom, photoshop…), ce bon matériel, ces stages, c’est pour être plus compétent, plus rapide, plus original… tout cela pour capter au mieux, les plus beaux instants de ta vie, soit ton mariage.

Un amateur ou un photographe low cost ne pourra pas avoir ce niveau, c’est impossible.

Autre exemple, tu vas partir en voyage de noces ? Bien…Dis-toi que c’est comme des hôtels. Il y a l’hôtel bas de gamme, qui ne te propose pas le petit déjeuner ni le spa, mais qu’importe, tu as un lit (certes dur) pour dormir, et il y a l’hôtel 4 étoiles, qui te propose un buffet pour ton petit dej, le spa et la piscine à volonté, et en plus tu as un super lit moelleux. Ces deux hôtels te laisseront quoi qu’il arrive un souvenir : moyen ou extra, de par leur confort, de par les prestations proposées…

Et bien pour nous, photographes, c’est la même chose…

Alors oui, c’est sûr, nous en revenons au début de l’article où je te disais que tout était une question de choix et de priorités… Mais dis-toi bien que tu ne peux pas demander à un hôtel bas de gamme, les prestations d’un hôtel 4 étoiles…. Tout comme tu ne peux pas demander à un photographe amateur, la même qualité de service qu’un photographe professionnel, bien qu’ils aient une passion commune pour la photo.

Et je précise bien qu’en aucun cas, ça ne fait du prestataire lambda, un escroc !

Oui, mais comment je fais avec mon petit budget ?

No panic, il y a une solution à tout ! Moi-même étant mariée depuis quelques mois, j’ai dû faire des choix et des concessions (oui, on y revient encore…).
Rééquilibre ton budget global du mariage, en redéfinissant tes priorités.
J’admets qu’il y a des incontournables, mais il y a tout de même des choses moins importantes qui ne manqueront pas forcément au plus beau jour de ta vie.

Bin oui, (sans vouloir faire de jeux de mots), y a pas photo, entre le trou normand et des images qui resteront toute ta vie…

Rencontrer les futurs clients, est un quelque chose de très important pour Seb. C’est là que se crée un feeling, qu’il vous montre son travail qu’il est fier de vous présenter, qu’il discute avec vous de vos attentes et de vos envies.

Tu as un budget restreint, et bien pas de problème, il essaye de s’adapter au mieux, à vos besoins (dans la mesure du possible, bien entendu).
Voilà, j’espère que je ne t’aurai pas perdu en route avec cet article, mais surtout j’espère t’avoir fait prendre conscience de ce qu’est un photographe professionnel, pourquoi il est important d’en avoir un pour immortaliser l’un des plus beaux jours de ta vie et surtout, pour enlever l’étiquette de « l’escroc qui prend 1500€ la journée pour appuyer sur un bouton ».

La photo est une passion qu’il a depuis ma tendre enfance, qu’il développe depuis quelques années, après avoir passé une carrière de 20 ans derrière un micro à la radio….

Et enfin, je rejoins Karl Lagarfeld en vous disant que « ce que j’aime avec la photographie, c’est qu’elle capture un moment disparu à jamais, impossible à reproduire ». Laissez Seb capturer le plus beau jour de votre vie, afin de continuer à le faire vivre dans vos mémoires éternellement….

Article écrit par Sara, source d’inspiration : mademoiselle dentelle

N.B. L’article a été écrit sur un ton humoristique, de manière à le rendre agréable à lire. Seb ne tutoie bien évidemment pas, ses clients à la première approche.

Comments are closed.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Partager avec vos amis

Merci de nous faire connaitre !

Partagez ceci avec vos amis

Merci de nous faire connaitre !